Là où le vent m’emportera…

large (15)

Bonjour à tous !

 Aujourd’hui, je viens vous parlez de l’endroit où je vis en ce moment même. Mais avant ça, je vais vous expliquer pourquoi, je me considère en partie une enfant du monde plutôt qu’une enfant du pays où je suis née, La Belgique.

 Tout d’abord, la raison principal pour laquelle je me considère comme telle est le faite que ma mère est d’origine Roumaine avec du sang Hongrois du côté de mon grand-père. Et de l’autre côté, je suis Belge, mon pays natal.   Je n’ai pas la double nationalité mais j’aimerai bien l’acquérir, si j’en n’ai l’occasion un jour, dans le but de me rapprocher de mes racines.

 Ensuite, je me considère comme telle car comme vous vous en doutez, j’ai grandis avec l’influence de plusieurs cultures. La culture Belge et Roumaine. Donc je suis un sorte d’hybride qui ne comprend pas tout à fait les raisons de certaines choses auxquelles je peux faire face chaque jours en vivant dans ce milieu. Je pourrai dire que c’est pour cela que je ne me suis jamais vraiment senti à ma place quand j’allais en Roumanie même si j’aime profondément ce pays et qu’il est le mien malgré tous. De l’autre côté, la Belgique, je me sens beaucoup plus à ma place là-bas car c’est cette culture qui est ancrée en moi. Mais je ne suis pas la référence de la Belge à part entière vu que j’ai parfois des valeurs qui diffèrent.

 Bref, tout cela pour dire que je peux rajouter une culture de plus à celle qui séjourne dans mon for intérieur, la culture Japonaise. À l’heure actuelle, cela va faire bientôt faire 6 mois et pour être plus exacte 182 jours que je vis au Japon dans le but d’étudier dans un lycée Japonais.

 Cette expérience m’a fait énormément évolué. Dans 4 mois, lors de mon retour en Belgique, je ne serai plus du tout la même. Enfin, je serai toujours moi mais une évolution. Oui comme dans Pokémon ;).large (14)

En venant ici, je n’avais pas la capacité réelle de m’exprimer en public car j’étais beaucoup trop anxieuse. A présent, je pense que je n’aurai plus ce problème car j’ai un peu plus confiance en moi. MAIS… Le plus gros changement dans ma vie est le faite que j’ai réussi à me confronter à moi-même. Je me sens bien souvent seule ici, c’est pour cela que j’ai du faire face à mon moi et ne plus le fuir en essayant d’être toujours entourée. Ce besoin constant d’être entourer par les personnes que j’aime n’est plus aussi présent depuis quelques temps. J’en suis heureuse car maintenant j’aurai plus de faciliter à apprécier les moments avec mes proches. Et j’arrive à passer une journée seule avec mes pensées sans que cela tourne à la déprime. C’est une chose réellement bénéfique dans la vie de chacun se confronter sois-même et pouvoir s’aimer sois-même.

 S’aimer sois-même ? Je ne vais pas le nier, je ne me suis jamais vraiment aimer. Je suis une fille qui ne parle pas beaucoup car je ne sais pas m’exprimer et je fais souvent des gaffes quand je parle en public, je déteste faire des bourdes en parlant… Cela me consume intérieurement et cela pendant des semaines et il arrive pour certaine chose que ce soit pendant des années… C’est pour cela que je passe le plus claire de mon temps à faire mon possible pour contrôler mes sentiments car je sais que si je ne réfléchis pas avant de dire quelque chose, je risque de mal m’exprimer et clairement mettre la pagaille autour de moi. Je me contrôle car j’ai l’impression que c’est à moi de le faire et je n’ai pas envie de me faire  » gronder ». En soit, j’aimerai que mes proches comprennent que j’ai énormément de difficulté à m’exprimer sauf par écrit car je prends mon temps et c’est comme si les phrases coulaient de sources. De plus, j’apprécierai qu’ils comprennent que je ne suis pas inhumaine et que parfois moi aussi je craque de toutes les façons possible comme de colère, tristesse … et que je peux dire des bêtises. Il devrait comprendre que cela peut m’arriver… Je ne suis pas un robot.

 Ce voyage m’as fait comprendre que je ne devais plus essayer de couver les gens comme une maman-poule car tout ce que je récolte c’est du rejet et de la tristesse la plupart du temps. C’est ça être une maman vous allez me dire. Peut-être mais je n’ai que 17 ans et je pense que quand il s’agit de votre enfant, cela fait encore plus mal.

 Les 6 derniers mois qui me suivent m’ont fait comprendre qui j’étais vraiment. Je suis quelqu’un qu’inspire seulement à une vie remplir de larmes de joie et pouvoir admirer la beauté que le monde nous a offert. J’ai aussi décidé de travailler dans les livres, je pense à devenir éditeur ou quelques choses qui touchent à l’édition.

  Merci de m’avoir lu jusqu’au bout 🙂 Je vais essayer de faire un article sur le Japon le plus rapidement possible.

Plein de bisous !

P.S. : Pouvez-vous poser vos questions sur mon voyage et le Japon en commentaire? J’y répondrai dans un prochain article.

Publicités

2 réflexions sur “Là où le vent m’emportera…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s